Akin Ngoy, entre l’échec et la réussite vivent l’état d’esprit et la passion

Actualités Marketing Management Mise en avant article Opportunité d'emploi
Akin NGOY – De SDF à Entrepreneur

Je voudrais vous raconter le parcours d’un entrepreneur qui raconte son histoire sans se cacher.
Il dévoile ses réussites, ses échecs, ce qui le motive au quotidien et surtout sa vision de l’entrepreneuriat.

Akin NGOY :

l’entrepreneur d’origine congolaise qui a grandi en Belgique et aujourd’hui vit en France

A 19 ans, il prend la décision d’aller faire ses armes sur le sol de la Reine Elisabeth II. Il est accueilli par des connaissances et ressent très vite la gêne qu’il créait dans la maison. Ses hôtes voudraient le voir partir mais n’osent pas le lui dire.
Pour faciliter la prise de décision il décide de partir et de se frayer son propre chemin.

Livré à lui-même, il écume les rues londoniennes, dort où il peut et affronte chaque jour cette dure réalité où sans rentrée financière, il ne peut se nourrir, se vêtir et dormir dans un lieu convenable.

Ancien footballeur, il décide de faire jouer ses compétences et ses relations pour devenir coach sportif. Le succès est au rendez-vous. Les collaborations se succèdent mais la faillite est vite arrivée du fait d’un choix de vie un peu trop luxueux.

Un échec qui lui apprend que pour être un bon entrepreneur, il ne suffit pas de générer du profit, il faut également savoir en faire bon usage, faire des sacrifices et investir dans l’essentiel.

Cet phase négative marque son envie de découvrir la France ; une première pour lui qui ne connait que la Belgique.
Il arrive chez sa tante, doit repartir de zéro et pour ne pas tomber dans le piège du confort familial, il s’en va sans dire mot autour de lui.

Tout comme à Londres, Akin sillonne les rues parisiennes, dort dans les aéroports, côtoie des sans-abri qui le surprennent souvent de par leur niveau d’études et de connaissances. Certains vivent ainsi depuis quelques mois et d’autres depuis plus d’une dizaine d’années. Cependant pour Akin, c’est impensable d’y faire autant d’années, il n’a pas l’intention de s’éterniser dans cet état qui n’est rien d’autre que provisoire.

Très vite, même s’ils dorment tous dans la rue, Akin cesse de côtoyer les autres sans-abri et commence à travailler son avenir.
Il unit alors sa détermination et son réseau pour s’en sortir et lancer sa nouvelle activité : le cabinet NGOY.

NGOY :
le cabinet d’entrepreneurs au service
des autres entrepreneurs

L’idée de cette activité vient à Akin pour deux raisons.

Dans le cadre du lancement de son activité, Akin est amené à rencontrer différents corps professionnels afin d’obtenir conseil.
En rencontrant des avocats par exemple, il se rend compte qu’un entrepreneur ne peut confier la destinée de son activité à un salarié. C’est illogique car ils ne parlent pas le même langage et ne connaissent pas les mêmes aléas.

Akin se rend également compte qu’en France, les entrepreneurs manquent de crédibilité notamment auprès des institutions financières. Il entend très souvent parler de business plan alors qu’en Angleterre, ce mot se fait rare. Il prend conscience des deux réalités bien différentes de l’entrepreneuriat.
En Angleterre, c’est la volonté de faire et les compétences qui priment. En France, tout est une question de diplômes ;
un paradoxe selon lui dans un pays qui prône l’entrepreneuriat.

Fort de ces deux constats, Akin souhaite apporter sa pierre à l’édifice du monde entrepreneurial. L’idée est de permettre à tout entrepreneur de trouver tout ce dont il a besoin en un seul lieu. Surtout d’être conseillé par une personne qui comprend sa situation et qui est experte dans son domaine.

En quelques mots, il s’agit Cabinet d’entrepreneurs dirigé par des entrepreneurs, compétents dans leur domaine et qui ne travaillent que pour des entrepreneurs. Par entrepreneurs, comprenez par exemple, travailleurs autonomes, porteurs de projets, entreprises, associations, etc.

Et c’est bien la toute la raison d’être de ce Cabinet d’entrepreneurs NGOY.

Rejoindre l’équipe,
c’est avant tout un état d’esprit …

Son activité, Akin la débute seul. Il est ensuite rejoint par quatre autres personnes dont un webmaster, un designer graphique,
un community manager et une personne compétente en stratégie des entreprises.

Pour Akin, le choix des collaborateurs est très important. Si au départ Akin prend le temps de former ceux qui le rejoignent et met son réseau à disposition, il leur demande :

  1. l’envie :  que vous ayez déjà lancé une activité ou non, le plus important, c’est la motivation ;
  2. la compétence : il en va de la réputation et du développement du cabinet ;
  3. l’expertise : il faut avoir exercé quelques années dans le domaine et maîtriser son sujet ;
  4. la passion : c’est ce qui nous pousse à aller au bout de ce que nous entreprenons.

Selon Akin, il n’existe pas de recette miracle pour savoir que c’est la bonne personne :  « toute nouvelle relation est un risque ».
Au début, on se base sur cette première impression et elle se confirme ou non en côtoyant la personne.
Dans une relation, ce qui est important c’est de la complémentarité, l’écoute et l’envie de grandir ensemble.

” C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle ! “

… où l’avenir se dessine au quotidien

Le prochain objectif est de faire grandir l’équipe, prendre de nouveaux locaux et bien évidemment, continuer à développer cette activité. D’ailleurs, fin mars 2020 une formation dédiée aux entrepreneurs sera dispensée par le cabinet :« FormAction »

« C’est un cri du cœur. Aujourd’hui trouver une formation est facile
mais trouver une bonne formation dispensée par des entrepreneurs est compliquée. »

Trois sujets seront évoqués dans une ambiance décontractée et professionnelle à la fois :

  • Création d’une activité
  • Structuration de l’activité
  • Développement de l’activité

C’est une occasion pour tous les porteurs de projets de venir échanger et mieux comprendre l’environnement qu’ils souhaitent embrasser.

De plus, une application sortira bientôt pour les entrepreneurs. Elle diffusera tout les contenus uniques qu’on ne trouvera pas sur les autres réseaux du cabinet. Podcasts, vidéos, articles, et bien d’autres sujets y seront traités au quotidien.

Quel conseil pour ceux
qui entreprennent en Afrique ?

Nous le savons tous, l’Afrique regorge d’un potentiel que nous ne savons pas encore exploité. Si la digitalisation est le maître mot pour l’Occident, ce n’est pas encore le cas pour l’Afrique et pourtant, nombreux sont ceux qui s’y précipitent.

En prenant par exemple le cas du Congo, comment est-ce possible de miser sur la digitalisation alors que le pays manque d’électricité, d’eau et de nourriture. Nos sols sont riches, nous devons commencer par miser sur notre atout agricole.
Ainsi, on se rend autonome et indépendant. On génère du bénéfice qui au fil des années créait notre valeur ajouté, nous différencie de l’occident et nous permet d’asseoir notre identité africaine.

En écoutant Akin raconter son parcours, on comprend que pour être un entrepreneur, il faut surtout avoir l’état d’esprit,
la mentalité pour. Le reste se travaille à travers ce que nous mettons en place, les personnes que nous rencontrons, nos échecs, nos réussites et surtout notre volonté d’aller au bout de ce que nous faisons.

Retrouvez Akin NGOY sur l’ensemble Facebook, Instagram, LinkedIn, Youtube et leur site internet www.akinngoy.com

A bientôt

Danielle CORSI

Assistante Juridique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *